La Tunisie…Ne rates pas l’opportunité!!!

Je viens de rentrer d’un séjour de 10 nuits en Iran. Depuis 2009, TunisUSA conduit des programmes de tourisme culturel qui ramène des américains en Iran. Le développement du tourisme culturel en Iran fait face à de nombreux obstacles de taille : la réputation négative que l’Iran auprès de la plupart des américains ; le fait que les Etats Unis et l’Iran n’entretiennent pas de relations diplomatiques et donc, l’inexistence d’ambassades dans chaque pays ; les sanctions économiques imposés par les USA à l’encontre de l’Iran interdisent les transferts monétaires, y compris les simples retirements d’argent ou l’utilisation des cartes de crédit américaines. De surcroît, le ministère de tourisme iranien fait peu d’efforts pour promouvoir le tourisme, même pas celui ciblant le marché européen qui émet le plus de touristes vers la République Islamique.

Pourtant, en dépit de toutes ces restrictions, les nombre des américains qui voyagent vers l’Iran ne cesse d’accroître. Ils y vont pour explorer les richesses historiques et culturels de ce pays.

Tout au long de mon séjour en Iran, j’ai pas pu m’empêcher de comparer la croissance du nombre des touristes émanant du marché américain en Iran avec celui de la Tunisie, un pays tout aussi riche en culture et en histoire, et qui de plus entretient des relations plus que cordiales avec les Etats Unis.

TunisUSA a déjà reçu des réservations pour nos tours en Iran en octobre en décembre 2014 et en avril 2015. Le Metropolitan Museum of Art à New York a un voyage programmé en novembre 2014 à un prix de $10.000 US à base d’occupation double, plus $1.075 en supplément single. Le billet d’avion et les frais de visa ne sont pas pris en charge ! L’université de Stanford en Californie a organisé un voyage, guichets fermés, pour ses anciens étudiants en mars 2013. Le prix ? $8.400 par personne en occupation double, avec 1.370$ pour le supplément single. Le billet et le visa n’étaient également pas pris en charge !

Quels renseignements peut-on tirer alors concernant les opportunités pour la Tunisie vis-à-vis le marché américain ? La réponse est quelque chose que nous à TunisUSA avions connu depuis un certain temps. Si la Tunisie pourrait consacrer une partie de leur budget marketing ET reconnaîtrait l’opportunité d’atteindre le marché des voyageurs les plus riches et sophistiqués dans le monde, la Tunisie pourrait bénéficier d’une croissance comme celle de l’Iran, une croissance que, rappelons-le, vient malgré les obstacles susmentionnés. Et que dire de cette excuse usée que les responsables du tourisme en Tunisie ont utilisé pendant de nombreuses années, «pas de vol direct»? Les responsables du tourisme tunisien feraient bien de noter que malgré tout l’argent que les américains dépensent déjà pour aller en Iran comme on l’a mentionné,  il n’existe pas de vol direct entre les états unis et l’Iran.

Après maints efforts et du lobbying intense, « l’AVERTISSEMENT » exigé par les USA sur la destination Tunisie a été enlevé ! Ceci est une opportunité en or pour le pays pour aller de l’avant et cibler le marché américain. TunisUSA a été la seule entreprise américaine qui a n’a pas cessé d’investir en et de promouvoir la Tunisie aux Etats-Unis depuis la Révolution. Bien que, en tant que fondateur et président de TunisUSA, j’ai personnellement une passion pour la Tunisie, j’ai choisi de poursuivre nos efforts de promouvoir la Tunisie car il y a un ROI … retour sur investissement!

 

Jerry Sorkin est impliqué pleinement dans le marketing et développement des affaires depuis des décennies, en Tunisie, ainsi que d’autres pays de la région MENA, en mettant l’accent sur le tourisme culturel. Résidant la plupart de l’année en Tunisie, il est le fondateur et président deTunisUSA et Iconic Journeys Worldwide.

www.TunisUSA.com  www.IconicJourneysWorldwide.com

Il était parmi les auteurs de l’étude de la Banque Mondiale sur la restructuration de l’économie touristique de la Tunisie 2012 et sert comme consultant en tourisme sur un projet de l’Union Européenne en Tunisie sur le tourisme culturel.
Il est aussi un Emeritus President de l’American Tunisian Associaton (ATA) (www.americantunisianassociation.com). Les opinions exprimées dans cet article sont les siennes et ne sont pas censés représenter l’ATA.

Leave a Reply